Les moins bons jours…

Pour que vous ne croiriez pas que tout est toujours rose en voyage, surtout avec 3 enfants, voici en résumé nos mésaventures des 2 derniers jours… D’abord, le 19 mai, on s’attaque à une des pires frontières terrestres à traverser en terme de corruption et de désorganisation. Nous partons donc en bateau de notre petite île jusqu’au continent d’où on doit, supposément, prendre un bel autobus climatisé qui nous amènera jusqu’à la frontière, puis de l’autre côté jusqu’à Kratie au Cambodge pour une arrivée vers 15h. Ça c’est la théorie. Voici maintenant comment ça s’est passé en pratique. Arrivés à Ban Nakasang, on poireaute 1h30-2h en attendant l’autobus. Pendant ce temps, un gars propose aux touristes de payer 40US $ et de lui laisser leur passeport pour qu’il s’occupe de l’obtention de leur visa. Petit détail, le coût officiel du visa est de 30US $. À notre surprise, la très grande majorité des touristes acceptent cette arnaque. Quelques-uns, dont nous bien sûr, refusons. De toute façon, nous avons déjà des visas payés 30 US $ à Vientiane.

Le bus, semble-t-il, est en panne et n’arrivera jamais. On s’entasse donc dans des minivans, nous sommes 16 personnes dans la nôtre pour 11 places ! Trente minutes de route plus tard on arrive à la frontière et le jeu avec les douaniers commence… Au Laos, ils nous demandent 2 US $ par personne pour tamponner nos passeports, alors que c’est complètement gratuit, c’est leur job. On refuse de payer et on leur répète en tapant à leur petite vitre toutes les 2 minutes que le tampon est gratuit et que nous ne paierons pas. Au final, après 40 minutes quand même, nous ne paierons que 1US $ pour Jean-Marc et moi et 0 pour les filles. Première victoire. On se dirige ensuite vers le no man’s land entre les deux frontières où on sait qu’il y a un soi-disant contrôle sanitaire. Une simili infirmière fait semblant de prendre la température des touristes et leur soutire en passant 1US $ chaque. On ne s’arrête même pas et on montre de loin nos carnets de vaccination internationaux. Personne ne nous suit, deuxième victoire. On arrive finalement à l’entrée du Cambodge où un douanier vraiment très très bête nous demande encore une fois 2 US $ pour tamponner les passeports adultes, rien pour les filles. On a moins le goût de nous obstiner avec celui-là et on lui tend simplement 2 US $ pour nos 2 passeports. Il accepte et nous tamponne. Enfin on a fini, nous aurons payés 4 US $ de trop au lieu des 50 US $ prévu par le gentil guide du début ! On est fiers de nous ! Remarquez ce n’est tant une question d’argent mais davantage de principe, on déteste la corruption et tentons d’y participer le moins possible. Et si personne ne les embête, ils continueront leur petit jeu.

Il faut encore qu’on vous dise que pendant tout ce temps, un guide nous presse en nous disant que le bus va partir sans nous… Et bien, c’est une bonne blague parce que là encore nous devrons attendre près de 4h avant de pouvoir repartir. Encore une fois, les bus prévus ne sont pas venus et on doit une fois de plus s’entasser dans des minivans jusqu’à la première ville où on change de minivan pour rejoindre Kratie. Pendant ce temps, on a dû nous demander au moins 30x nos billets de bus et les changer 3x. Bref, une vraie journée de fou. Heureusement, on a bien rigolé avec les autres touristes pris avec nous. On a même rencontré 2 Français bien sympathiques qui nous ont gentiment guidé vers la guesthouse qu’ils avaient réservée, parce que bien sûr on n’avait rien réservé et on est quand même arrivés vers 18h30 !

Mais notre journée n’était pas terminée… Alors que l’on mangeait tranquillement au restaurant de la guesthouse, pourtant excellent, notre pauvre Lili a vomi intensément partout dans son assiette et sur la table du restaurant. Un grand moment ! Elle vomira encore 3x cette nuit-là mais, bien qu’elle soit très faible, elle ira mieux le lendemain.

Après une bonne sieste pour Lili le matin, nous décidons donc de nous rendre sur l’île en face de Kratie. C’est une petite île de sable de 9 km de circonférence qui permet de voir la campagne. Normalement, il s’agit d’une agréable balade en vélo mais Lili ne se sent pas assez en forme et nous louerons 2 scooters pour faire le tour de l’île. Mais comme la malchance nous suit, il nous tombera dessus une énorme averse qui transformera le petit chemin de terre en un immense tas de boue. Valérie glissera avec son scooter et Lili-Anne et elle prendront un grand bain de boue ! Heureusement, personne de blessé, pas même une égratignure, mais qu’est-ce qu’on est sales !!! Nous serons quittes pour une grosse heure de lavage de vêtements, sac et sandales. Pour ceux qui s’inquiètent, promis on arrête le scooter, c’est vraiment trop dangereux!

Mais bon, tout ceci est derrière nous et on en rit déjà. Je vous écris d’ailleurs ces lignes allongée dans une chaise longue sur le bord de la superbe piscine de notre hôtel (possiblement le plus chic du voyage) à Siem Reap, mais ça, ce sera pour le prochain article. Comme quoi les jours se suivent mais ne se ressemblent pas !

On vous met quand même quelques photos en vrac de Kratie avec son marché coloré (où on trouve de tout, même des serpents!) et le coucher de soleil sur le Mékong.

 

Cet article a été publié dans Cambodge. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les moins bons jours…

  1. Théma dit :

    Bonjour à vous 5 les braves
    Bien les jours se suivent mais pas toujours beaux j’en reviens pas mais le principal que Lili va bien et vous autres aussi
    Je vais être en pensées positives avec vous tous pour que le reste du voyage aille bien
    Vous êtes tellement courageux mais soyez prudents quand même
    Il ne vous reste que quelques mois là et ce sera la maison
    Bien que vos anges vous protègent pour le reste de votre voyage
    Amicalement Théma

    J'aime

  2. Bonsoir à vous cinq . J’espére que Lili va mieux, la fatigue tout probable, c’est sur qu’il a toujours des endroits ou le monde vont en profitez pour en demander plus parce que vous êtes des touristes, alors ils vont essayer de vous soutirer de l’argent. Quand même c’est la premiére fois et j’espére la dernière. C’est vrai ce que tu dit il faut stopper cela mais pas toujours évident comme tu dis quand tu as des enfants ils faut être très prudent. Vous partez quand de là. Soyez prudents , on pense à vous comme toujours , ils a du monde là-haut qui veillent sur vous. Embrasser les filles pour nous et vous aussi on vous embrasse. Bisous à vous cinq xxxxxx

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s