On poursuit nos vacances paradisiaques…

On a longuement réfléchi avant de décider de nous rendre sur Koh Phi Phi. D’abord, la mousson est commencée pour cette partie de la Thaïlande alors on risque d’avoir beaucoup de pluie et les excursions peuvent être impossibles à réaliser. Aussi, cette petite île est reconnue pour être très très touristique. Mais bon, on se dit que, très souvent, lorsqu’il y a autant de touristes c’est que c’est très beau, et comme on est en basse saison on a peut-être une chance que l’expérience demeure agréable, (d’ailleurs en haute saison nous n’aurions pas pu y aller : les hébergements sont trop chers et doivent être réservés à l’avance). Pour la pluie, on prend une chance et bien, on a bien fait ! Nous avons eu 3 jours de grand soleil, et comme nous avions choisi de petits bungalows dans l’est de l’île, joignable seulement en bateau, il n’y a pratiquement personne. Le personnel des bungalows est venu nous chercher au port en vedette rapide, avec boissons fraîches, on s’est presque crus des stars !

Comme nous n’avons que deux jours complets sur place, nous louons un longtail boat la 1ère journée pour visiter la petite île de Phi Phi Leh où il est interdit de dormir et pour faire du snorkeling dans les meilleurs coins de l’île. C’est sur Phi Phi Leh que se trouve la fameuse plage du film La Plage. Même à 9h30, il y a déjà beaucoup de monde et comme on doit payer 35$ seulement pour poser le pied sur cette plage envahie de touristes venus prendre LA photo, on se contente de l’observer de loin. De toute façon, il y a vraiment plein d’endroits tout aussi jolis dans les environs. Les filles aiment beaucoup Monkey Bay où on voit plusieurs singes tout au bord de l’eau. On y apprend d’ailleurs que les singes peuvent nager lorsque les guides de tours organisés leur lancent des bananes dans l’eau. Aussi, Lili et Alice s’amusent beaucoup à sauter du bateau dans des décors absolument magnifiques. La planète est tellement belle, on réalise à quel point on a de la chance d’être ici tous ensemble !

Le lendemain, on se rend à la très belle plage à 5 minutes à pied de notre logement. La marée est haute et il y a une bonne profondeur, c’est très agréable pour se baigner. Tout près de l’endroit où la mer se transforme en mangrove, il a quelques grosses roches desquelles les filles s’amusent à sauter avec deux petits garçons thaïlandais. Encore une fois, on passe un beau moment à la plage.

En après-midi, Valérie part seule en randonnée jusqu’à Nui Bay. Une chance que les filles ne sont pas venues parce qu’il y a des parties vraiment difficiles, où on doit grimper des pentes très abruptes avec une corde, dans la jungle, le tout en sandales… bref une belle frayeur pour Valérie qui avait peur de croiser des serpents sur son chemin. Le site est joli mais malheureusement, les plages rencontrées sont jonchées de déchets, l’envers du décor de cette île paradisiaque. Valérie croise aussi sur son chemin de petites cabanes en tôle où vivent des pêcheurs et leur famille dans des conditions très difficiles, il doit y faire une chaleur suffocante  pendant la journée.

Nous passons nos derniers jours en Thaïlande à Krabi sur le continent. La petite ville n’a pas d’attrait particulier mais les guesthouses ne sont vraiment pas chères et il y a un agréable night market qui nous sert de cantine tous les soirs. On aime beaucoup déambuler dans ces petits kiosques et choisir plusieurs plats pour partager. En plus, il y a de la musique live ou des spectacles d’ombres chinoises tous les soirs et un trampoline et un jeu gonflable juste à côté, le bonheur.

Krabi est aussi une excellente base pour visiter les alentours. Nous passons une journée à visiter les magnifiques plages de Railay que l’on rejoint en bateau. La plage de Phra Nang Cave est un des plus beaux endroits que nous ayons vus. Se baigner dans cette eau turquoise au pied d’une grotte, tout simplement magique. On aime aussi beaucoup les petites montagnes karstiques tout autour. Encore une journée dont on se souviendra longtemps!

Pour notre dernière journée, un peu de repos, de travail sur le blog et de planification des prochains jours, mais on s’offre également une courte balade en longtail boat dans les mangroves. Nous allons cette fois à la découverte d’une grotte où des peintures rupestres et des ossements ont été trouvés. La grotte a aussi servie de refuge à des soldats japonais pendant la 2e Guerre Mondiale. On croise encore quelques singes sur le chemin et on entend plusieurs chauves-souris dans la grotte. Heureusement, elles ne s’approchent pas de nous. Ensuite, on se rend à un petit village de pêcheurs où on se régale de crustacés juste devant les bassins de poissons, crabes et moules  où le restaurant va s’approvisionner.

Nous aurons beaucoup aimé notre semaine sur la côte d’Andaman et, au final, nous n’aurons eu qu’une grosse averse d’une vingtaine de minutes… juste le temps de manger une gaufre avec une boule de crème glacée dans un petit resto!  Tant le nord que le sud de la Thaïlande nous aura séduit avec des paysages à couper le souffle, une nourriture succulente, des infrastructures touristiques très développés et des gens accueillants, surtout grâce à nos 3 filles! Nous sommes heureux d’avoir pu découvrir ce pays en basse saison car nous imaginons bien que les choses doivent être très différentes lorsque tout est envahi de touristes…

Publié dans Thailande | 6 commentaires

Koh Tao et Koh Phangan, dans le Golfe de la Thaïlande

Après vous avoir laissés au Cambodge dans notre dernier article, nous avons pris un bus d’une dizaine d’heures incluant le passage de la frontière vers la Thaïlande. Cette fois-ci, aucune arnaque à signaler avec les douaniers, tout se passe normalement. On se repose pour une nuit à Bangkok, dans notre même guesthouse qu’il y a quelques semaines. Toute la famille est ravie de revoir Bangkok, tout apparaît tellement facile ici! Nous réservons un bus de nuit suivi d’un transfert en bateau pour la nuit suivante en direction de Koh Tao… et oui on commence à rêver de plages. Pour occuper notre journée avant notre nuit de transport, direction le Children’s Discovery Museum, suite aux recommandations de la famille québécoise rencontrée la semaine précédente. Malheureusement, il pleut une bonne partie de la journée et les filles ne pourront pas profiter de la superbe aire de jeux extérieure. On passe quand même un moment agréable à l’intérieur (mais on réalise aussi à quel point on est gâtés à Montréal et au Québec en général pour les musées pour enfants / Centre des sciences) et les filles peuvent se rafraîchir aux jeux d’eau avant de partir.

Après une très courte nuit dans le bus (qui part vers 20h30, fait un arrêt histoire de réveiller tout le monde à 1h30 du matin pour finalement nous lâcher au quai à 4h20 alors que le bateau est à 7h00, mais bon on commence à avoir l’habitude et toute la famille s’adapte assez bien), on rejoint notre première île dans le Golfe de la Thaïlande, Koh Tao. Cette île est surtout réputée pour ses formations de plongée à bons prix. Mais comme toute la famille apprécie les fonds marins, nous préférons rester tous ensemble et profiter du lieu en famille avec nos masques et tubas. On loge près de Saree Beach,  il y a toutes les commodités souhaitées mais l’ambiance ne nous plaît pas trop. La plage est sale, il y a une tonne de scooters qui circulent partout et rendent les déplacements peu agréables et les prix, surtout ceux des taxis, sont franchement exagérés. Mais bon, on profite tout de même de l’endroit, entre autres de magnifiques couchers de soleil sur la plage avec les bateaux longtail au loin.

On s’offre aussi une magnifique journée de snorkeling autour de l’île avec un arrêt aussi à  Ko Nang Yuan en face, petite île séparée par d’étroites bandes de sable. Les guides qui nous accompagnent sont vraiment motivés et s’amusent avec les enfants, on passe une très belle journée. Les fonds marins ne sont pas extraordinaires mais on voit tout de même de jolies choses, surtout plusieurs bénitiers colorés… Lili et Alice plongent sans gilet de sauvetage et sont franchement à l’aise dans et sous l’eau. Quant à Camille, elle observe de plus en plus longtemps les poissons avec nous.

 

Pour notre dernier jour, on se rend en taxi à une des plus belles plages de l’île, où on avait apprécié les fonds marins la veille, Ao Leuk. Encore une très belle journée, on ne se lasse pas du sable blanc et de l’eau turquoise ultra chaude.

 

Après un trajet en bateau de 2 heures, nous rejoignons notre prochaine destination Koh Phangan. Cette île est très connue pour ses Full Moon Party, mais cette fête de tous les excès se passe au sud de l’île et le reste est encore très calme et assez « sauvage ». On choisit un petit bungalow au bord de l’eau à Haad Salad. Une très belle plage de sable blanc, de l’eau chaude mais malheureusement peu de profondeur (c’est parfait pour les enfants mais moins pour les adultes) et très peu de choses à voir côté snorkeling. Par contre, l’endroit possède un atout majeur qui amusera les filles de longues heures, surtout en soirée au clair de lune, une immense balançoire sur la plage. On aura du temps gris et un peu de pluie pendant 2 jours mais bien franchement on s’en fiche. On se repose, on se balade sur la plage, on se baigne dans une eau très chaude, on mange au bord de la plage tous les jours avec le soleil couchant, on lit dans un hamac, on regarde des films sur Youtube et on se fait même masser au bord de l’eau avec le bruit des mini vagues en prime. Bref, on fait la belle vie pendant 5 jours, on ne bougera qu’une seule fois pour aller voir une autre plage Haad Mae et Koh Ma, qui aurait apparemment de plus beaux fonds marins mais bien franchement, c’est encore une fois décevant à ce niveau. Alors désolé si nos aventures hebdomadaires ne sont pas très captivantes cette fois et si les photos se répètent un peu mais c’est bien connu: les gens heureux n’ont pas d’histoires…

Publié dans Thailande | 3 commentaires

7 jours à Siem Reap, une belle semaine de découverte et de détente

Notre objectif principal en venant au Cambodge était bien sûr d’explorer les fameux temples d’Angkor. Ceux-ci constituent la partie sacrée de l’ancien empire Khmer, qui était une puissance du Sud-Est asiatique de 802 à 1432. Le temple le plus connu, Angkor Vat serait la représentation terrestre du mont Meru, une montagne mythique qui est la demeure des dieux dans la religion hindoue. Il s’agit du plus grand édifice religieux du monde. Nous avons donc pris le billet valable pour 3 jours, pas nécessairement consécutifs, pour découvrir cette merveille du monde, et nous n’avons pas été déçus ! Le site, immense (près de 400 km2), est tout simplement magnifique. Comme beaucoup de voyageurs, nous avons adoré le Bayon et ses visages gigantesques de même que le Ta Prohm, qui nous a donné l’impression d’être de grands aventuriers. Pour ceux que ça intéresse (bon et peut-être aussi pour m’aider à trier mes nombreuses photos au retour), voici le programme de nos 3 jours. Nous avons loué un tuk-tuk à la journée pour visiter les temples.

1er jour : Réveil à 4:15 du matin pour aller voir le lever du soleil sur le temple principal Angkor Vat. Malheureusement, c’est nuageux et nous ne verrons pas le soleil mais vu la chaleur qu’il fait ici, on préfère encore les nuages ! Puis visite d’Angkor Vat et, ensuite, Angkor Thom (avec le Bayon, Baphuon et la terrasse des éléphants). Retour à l’hôtel vers 10h30.

2e jour : Ta Prohm, Ta Keo, Banteay Kdei et Sra Srang, visite de 8h à 12h30

3e jour : Banteay Srei et Banteiay Samre, visite de 8h30 à 13h

Au retour des temples par cette chaleur (lorsqu’il ne pleut pas), une seule option, la superbe piscine de l’hôtel génial qu’on s’est offert pour la semaine afin de recharger les batteries de tous. Belle chambre toute propre (comprenez qu’on a vu notre lot de coquerelles ces derniers temps), climatisation, super petit déjeuner avec croissant, œufs, fruits et surtout une grande piscine pour jouer l’après-midi. En plus, pendant notre séjour, nous rencontrerons plusieurs familles en voyage, des Suisses avec 4 enfants pour 2 mois en Asie, des Canadiens de Vancouver en voyage pour 3 mois avec leurs 2 enfants mais surtout une adorable famille québécoise de Québec partie depuis mars avec leurs 2 garçons (Hawaï, Australie, Asie). Bref, l’occasion d’agréables échanges pour les parents, entre autres sur la gestion de l’école en voyage et sur nos découvertes respectives, et de jeux pour les enfants. Seul point négatif, histoire qu’on ne se croit pas trop en vacances, le virus de Lili (probablement une gastro ou une proche parente) s’est propagé à ses deux soeurs. Pour ceux qui ont des enfants, vous savez à quel point cela est désagréable lorsque la gastro s’invite dans la famille, essayez maintenant d’imaginer le scénario à 5 dans une chambre d’hôtel du Cambodge sans accès à une laveuse! Mais bon, tout le monde va mieux et on ne peut pas se plaindre: les parents ont été épargnés et c’est la 1ère fois que nous sommes malades en plus de 6 mois et demi de voyage.

Sinon, on a également profité de notre semaine ici pour visiter l’École des Artisans, il s’agit d’un organisme qui apprend aux jeunes dans la rue les arts ancestraux du Cambodge, notamment la sculpture sur bois, sur pierre, la peinture sur soie… On a fait une visite gratuite de l’école et les filles ont pu essayer la sculpture.

Un autre jour, avec le même organisme, nous avons visité leur ferme de fabrication de soie. Une visite guidée en français nous permis d’apprendre tout le processus depuis la naissance des vers à soie jusqu’au tissage. Très intéressant et franchement, on ne peut qu’être admiratif lorsque l’on voit ces femmes travailler avec précision, concentration mais aussi rapidité pour réaliser un tissage de bonne qualité.

Finalement, on s’est aussi offert une petite sortie familiale pour aller voir le cirque Phare. Malheureusement, on n’est probablement pas tombés sur leur meilleur spectacle car c’était très « dark » comme sujet et limite effrayant pour les enfants. On a aussi été déçus par rapport aux numéros de cirque. Pourtant, leurs critiques sont en général excellentes, nous sommes peut-être trop exigeants, étant habitués à des spectacles de très grande qualité au Québec… Mais bon, nous sommes tout de même heureux d’y être allés car en fait il s’agit d’un organisme à but non lucratif qui a été fondé par 9 réfugiés revenus au pays après que les Khmers rouges aient perdu le pouvoir. Depuis plusieurs années, ils recueillent les jeunes dans la rue et leur offrent une éducation complète en plus d’une formation en cirque, en danse, en musique, en théâtre, le tout gratuitement. Ensuite, ces jeunes ont une possibilité d’emploi et peuvent aider à subvenir aux besoins de leur famille. Bref, une très belle cause et on tenait à les encourager!

Publié dans Cambodge | 6 commentaires

Les moins bons jours…

Pour que vous ne croiriez pas que tout est toujours rose en voyage, surtout avec 3 enfants, voici en résumé nos mésaventures des 2 derniers jours… D’abord, le 19 mai, on s’attaque à une des pires frontières terrestres à traverser en terme de corruption et de désorganisation. Nous partons donc en bateau de notre petite île jusqu’au continent d’où on doit, supposément, prendre un bel autobus climatisé qui nous amènera jusqu’à la frontière, puis de l’autre côté jusqu’à Kratie au Cambodge pour une arrivée vers 15h. Ça c’est la théorie. Voici maintenant comment ça s’est passé en pratique. Arrivés à Ban Nakasang, on poireaute 1h30-2h en attendant l’autobus. Pendant ce temps, un gars propose aux touristes de payer 40US $ et de lui laisser leur passeport pour qu’il s’occupe de l’obtention de leur visa. Petit détail, le coût officiel du visa est de 30US $. À notre surprise, la très grande majorité des touristes acceptent cette arnaque. Quelques-uns, dont nous bien sûr, refusons. De toute façon, nous avons déjà des visas payés 30 US $ à Vientiane.

Le bus, semble-t-il, est en panne et n’arrivera jamais. On s’entasse donc dans des minivans, nous sommes 16 personnes dans la nôtre pour 11 places ! Trente minutes de route plus tard on arrive à la frontière et le jeu avec les douaniers commence… Au Laos, ils nous demandent 2 US $ par personne pour tamponner nos passeports, alors que c’est complètement gratuit, c’est leur job. On refuse de payer et on leur répète en tapant à leur petite vitre toutes les 2 minutes que le tampon est gratuit et que nous ne paierons pas. Au final, après 40 minutes quand même, nous ne paierons que 1US $ pour Jean-Marc et moi et 0 pour les filles. Première victoire. On se dirige ensuite vers le no man’s land entre les deux frontières où on sait qu’il y a un soi-disant contrôle sanitaire. Une simili infirmière fait semblant de prendre la température des touristes et leur soutire en passant 1US $ chaque. On ne s’arrête même pas et on montre de loin nos carnets de vaccination internationaux. Personne ne nous suit, deuxième victoire. On arrive finalement à l’entrée du Cambodge où un douanier vraiment très très bête nous demande encore une fois 2 US $ pour tamponner les passeports adultes, rien pour les filles. On a moins le goût de nous obstiner avec celui-là et on lui tend simplement 2 US $ pour nos 2 passeports. Il accepte et nous tamponne. Enfin on a fini, nous aurons payés 4 US $ de trop au lieu des 50 US $ prévu par le gentil guide du début ! On est fiers de nous ! Remarquez ce n’est tant une question d’argent mais davantage de principe, on déteste la corruption et tentons d’y participer le moins possible. Et si personne ne les embête, ils continueront leur petit jeu.

Il faut encore qu’on vous dise que pendant tout ce temps, un guide nous presse en nous disant que le bus va partir sans nous… Et bien, c’est une bonne blague parce que là encore nous devrons attendre près de 4h avant de pouvoir repartir. Encore une fois, les bus prévus ne sont pas venus et on doit une fois de plus s’entasser dans des minivans jusqu’à la première ville où on change de minivan pour rejoindre Kratie. Pendant ce temps, on a dû nous demander au moins 30x nos billets de bus et les changer 3x. Bref, une vraie journée de fou. Heureusement, on a bien rigolé avec les autres touristes pris avec nous. On a même rencontré 2 Français bien sympathiques qui nous ont gentiment guidé vers la guesthouse qu’ils avaient réservée, parce que bien sûr on n’avait rien réservé et on est quand même arrivés vers 18h30 !

Mais notre journée n’était pas terminée… Alors que l’on mangeait tranquillement au restaurant de la guesthouse, pourtant excellent, notre pauvre Lili a vomi intensément partout dans son assiette et sur la table du restaurant. Un grand moment ! Elle vomira encore 3x cette nuit-là mais, bien qu’elle soit très faible, elle ira mieux le lendemain.

Après une bonne sieste pour Lili le matin, nous décidons donc de nous rendre sur l’île en face de Kratie. C’est une petite île de sable de 9 km de circonférence qui permet de voir la campagne. Normalement, il s’agit d’une agréable balade en vélo mais Lili ne se sent pas assez en forme et nous louerons 2 scooters pour faire le tour de l’île. Mais comme la malchance nous suit, il nous tombera dessus une énorme averse qui transformera le petit chemin de terre en un immense tas de boue. Valérie glissera avec son scooter et Lili-Anne et elle prendront un grand bain de boue ! Heureusement, personne de blessé, pas même une égratignure, mais qu’est-ce qu’on est sales !!! Nous serons quittes pour une grosse heure de lavage de vêtements, sac et sandales. Pour ceux qui s’inquiètent, promis on arrête le scooter, c’est vraiment trop dangereux!

Mais bon, tout ceci est derrière nous et on en rit déjà. Je vous écris d’ailleurs ces lignes allongée dans une chaise longue sur le bord de la superbe piscine de notre hôtel (possiblement le plus chic du voyage) à Siem Reap, mais ça, ce sera pour le prochain article. Comme quoi les jours se suivent mais ne se ressemblent pas !

On vous met quand même quelques photos en vrac de Kratie avec son marché coloré (où on trouve de tout, même des serpents!) et le coucher de soleil sur le Mékong.

 

Publié dans Cambodge | 2 commentaires

Le sud du Laos, de Tat Lo aux 4000 îles

Pour rejoindre le sud du Laos, Paksé plus précisément, nous avons pris un autobus de nuit de Ventiane. Ce dernier renferme de vraies couchettes, un peu plus étroites qu’un lit simple, qu’on se partage à 2 passagers. Valérie a donc « dormi » très collée avec une jeune fille bien sympathique de Slovénie. Heureusement, les filles ont assez bien dormi et nous avons donc pu enchaîner dès le lendemain matin avec un autre bus de 2 heures pour nous rendre à Tat Lo, près du plateau des Boloven. Après avoir marché environ 2 km au soleil avec nos gros sacs à dos, car il n’y avait pas de tuk-tuk où le bus nous a lâchés sur le bord de la route (et oui début de journée pas facile…), nous nous posons dans d’agréables bungalows tenus par une famille laotienne (avec 5 garçons adoptés et 3 filles biologiques) avec une grande terrasse, des hamacs et une vue sur la prairie juste derrière où nous verrons défiler une multitude d’animaux. En effet, nous sommes dans un petit village de campagne et ici les cochons, vaches, buffles, canards et poules se promènent partout. Aussi, la saison des pluies ayant commencé, le champ est parfois inondé après les fortes pluies et on entend des centaines de grenouilles coasser et on peut apercevoir le soir les lampes de poche des Laotiens venus les chasser pour se nourrir ou les revendre au marché. La famille propose aussi de participer à l’élaboration des repas du soir avec eux et de manger tous ensemble avec les autres touristes présents. Nous y passerons deux belles soirées à échanger et je n’ai jamais vu les filles si contentes de participer à la cuisine! En plus, on se régale.

Tat Lo est connu pour ses quelques chutes dans les environs. Il est aussi possible d’y voir 2 éléphants se baigner dans la rivière en fin d’après-midi avec leur cornac, nous assisterons bien sûr à ce spectacle. Sinon, nous partons aussi un matin avec un guide local pour une randonnée d’une dizaine de km dans les environs afin de nous rendre dans de petits villages des minorités ethniques. Ce sont de vrais villages et non des «attractions pour touristes» et les rencontres sont sincères. Les enfants nous sourient et nous lancent d’adorables Sabadee (bonjour en laotien), les femmes s’intéressent à notre vie au Canada, à l’âge de nos enfants. Jean-Marc et moi ne sommes pas dupes et savons à quel point ce chaleureux accueil est dû à nos 3 mignonnes filles ! Même si Camille et Alice chialent pas mal (c’est vrai qu’il fait très chaud et nous marcherons près de 5 heures incluant les pauses), nous apprécions beaucoup de découvrir la vie de ces villageois et d’en apprendre davantage sur leurs coutumes. Nous participerons même à la plantation du maïs avec les paysans. Espérons que ce sera une belle leçon de vie pour nos 3 petites puces plutôt très gâtées…

Le lendemain, nous louons 2 scooters (cette fois Valérie mentira un peu et dira en avoir déjà fait pour réussir à en obtenir un…) et nous partons visiter les plantations de café de Captain Hook à une vingtaine de kilomètres plus loin. Il s’agit d’un homme éduqué (il a étudié en Thaïlande) qui est revenu vivre dans son petit village animiste, encore très très ancré dans ses croyances. Quelques exemples: la médecine moderne est interdite, seules les recommendations du chaman sont acceptées, les fillettes sont mariées toutes jeunes à des hommes beaucoup plus âgées (parfois 9 ans!), les femmes doivent accoucher dans la forêt et y demeurer 1-2 semaines avant de pouvoir revenir au village avec leur bébé, les enfants commencent à fumer le tabac mélangé à de la canne à sucre dès 2-3 ans parce que ça chasse les mauvais esprits… Bref, assez troublant. Même si cela le rend très impopulaire, voire rejeté, dans son village, il choisit d’y rester, d’accueillir des touristes sur ses plantations de café pour favoriser les échanges et redonne une partie de l’argent ainsi gagné pour financer l’éducation des enfants de son village. Il fait le pari que les choses changeront grâce à l’éducation. Un homme vraiment inspirant! Même si les adultes du village nous semblaient méfiants, les enfants eux ont été attirés par les filles et sont venus jouer avec nous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une nuit à Paksé, qui n’est franchement pas une ville très agréable, d’ailleurs notre logement y était très très rudimentaire, nous prenons un minivan puis une petit bateau pour rejoindre Don Khon. Il s’agit d’une petite île au milieu du Mékong où on se pose 3 jours dans un bungalow au bord de la rivière pour se relaxer dans des hamacs, lire et faire un peu d’école. Bon, on fait quand même l’effort une journée de louer des vélos pour nous balader autour de l’île, le principal attrait étant les chutes Li Phi, dans un site bien aménagé où on peut se promener doucement et même se rafraîchir dans une mini zone de baignade. Le restaurant sur place est aussi très bon et vraiment relaxant. Le parcours en vélo n’est pas facile, surtout pour Lili, car c’est une route de terre avec de grosses roches et comme il pleut souvent, il y a d’immenses trous de « bouette ». On se fera aussi bien mouillé sur le chemin du retour, bref, on revient pas mal fatigués de notre escapade.

Publié dans Laos | 11 commentaires

Vang Vieng et Vientiane

Après un gros 5h30 de minivan sur une magnifique petite route de montagne avec des virages serrés à répétition (merci aux Gravol pour enfants), nous arrivons à Vang Vieng. Il s’agit d’une petite ville au bord de la rivière Nam Song. Pendant plusieurs années, cet endroit était renommé pour les excès d’alcool et de drogues des jeunes routards qui y faisaient la fête mais le gouvernement a énormément resserré ses règles et la ville est maintenant beaucoup plus calme. Les paysages aux alentours sont vraiment jolis et l’endroit se prête parfaitement aux activités de plein air.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Donc, le premier jour, nous louons 3 vélos (Alice et Camille derrière un adulte et Lili plus ou moins rassurée sur son vélo trop grand…). Nous roulons un peu moins de 10 km jusqu’à la grotte … Il faut grimper/escalader un bon 10 minutes pour arriver à l’entrée de la grotte. Le sentier n’est pas facile pour Camille mais elle y arrive néanmoins. En chemin, ce sera l’occasion de quelques échanges et photos avec des familles laotiennes (nous sommes dimanche et il y a pas mal de monde). La grotte est immense, environ 500m de profondeur et renferme un Bouddha à l’intérieur. Le sol étant très glissant, nous n’irons pas jusqu’au bout. Puis, on se rafraîchit au Blue Lagon juste en bas de la grotte. L’eau est très fraîche alors on apprécie surtout les balançoires au-dessus de l’eau et l’arbre à saut. Nous avons beaucoup aimé cette balade en vélo, une première de notre tour du monde, cela nous a permis d’explorer doucement les environs, de voir de magnifiques paysages et la vie locale dans les petits villages traversés. C’est vraiment le Laos comme on se l’imaginait !

Le lendemain, nous partons pour 2 heures de kayak sur la rivière. Il n’y a pas beaucoup d’eau mais on croise quand même plusieurs sections d’eau vive, au grand bonheur des grands et des petits. Cette fois encore, on apprécie les pics karstiques et la vie locale.

Nous nous rendons ensuite dans la capitale du Laos, Vientiane. Cette ville ne comporte pas vraiment de sites touristiques incontournables mais elle s’apprécie davantage pour sa tranquillité, beaucoup de végétation et de jolies places en comparaison aux autres villes asiatiques. On y retrouve encore l’influence française avec de bonnes viennoiseries, du bon café, des enseignes en français ici et là… On s’y pose 3 jours et demi pour d’abord faire faire nos visas pour le Cambodge à l’ambassade afin de limiter la corruption des douaniers au poste-frontière terrestre avec le Laos. On en profite aussi pour retrouver une vie une peu plus normale pour les filles : une grande aire de jeux et un parc où on peut faire des acrobaties, une grande bibliothèque de livres à l’Institut français où l’on passe plusieurs heures. En effet, les filles ne parlent jamais de leurs jouets laissés à la maison mais, malgré qu’on a emprunté des tonnes de livres numériques depuis notre départ, elles semblent vraiment s’ennuyer des livres et revues en papier. Aussi, notre passage ici sera l’occasion de fêter l’anniversaire de 5 ans de Camille qui arrive dans quelques jours. La ville comportant de bons restaurants, nous trouvons facilement de bonnes pizzas sur four à bois aux 3 fromages de même que de bons gâteaux.

On fait quand même quelques visites, notre préféré étant le Bouddha Park à 25km de la ville que l’on rejoint aisément avec le bus local. On y trouve un mélange étonnant de sculptures bouddhiques et hindouistes dans un joli cadre.

Sinon, nous visitons 2 temples mais on commence à être moins enthousiastes… On se rend aussi au Patuxai, un mini Arc de Triomphe sur le grand boulevard Tha Lan Xang où on trouve les ministères et tout au bout le Palais présidentiel. La vue du haut est jolie et montre à quel point Vientiane est ordonnée en comparaison des autres capitales asiatiques.

 

Publié dans Laos | 4 commentaires

Notre arrivée au Laos

Grâce aux informations très précises de nombreuses familles ayant passé par la frontière Thailande-Laos à Chiang Khong avant nous, il nous a été facile de passer au Laos par nos propres moyens et ainsi économiser quelques dollars (merci à vous). Une fois arrivés à Huay Xai, nous montons à bord de notre slow boat qui nous amènera tout doucement le long du Mékong jusqu’à Luang Prabang. En fait, il s’agit d’une première journée de bateau d’environ 6 heures, d’une nuit à Pakbeng puis d’une deuxième journée de bateau de 8 heures. Étonnamment, le trajet ne nous a pas  semblé trop long. Les filles en profitent pour dévorer des pages et des pages de livres et nous regardons doucement la vie qui s’écoule au bord du Mékong : des enfants qui se baignent, des buffles qui s’abreuvent, des pêcheurs, des femmes qui lavent leurs vêtements… Aussi, les vues sur le fleuve au petit matin de même que le rituel de l’aumône des moines à Pakbeng nous séduit.

Au fil de l’eau:

Au petit matin:

Nous passons ensuite 5 jours à Luang Prabang, il s’agit d’une ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco grâce à ses jolis temples et à ses demeures coloniales restaurées. Il y a très peu de circulation et ce serait sûrement agréable de déambuler dans la ville si ce n’était de la grande chaleur. Ouf, il fait 38-39 degrés et on est vite épuisés. Après 2-3 heures dehors, on ne rêve que de rentrer au frais dans notre chambre. On passe d’ailleurs un super après-midi à se rafraîchir à La Pistoche : il s’agit de 2 grandes piscines et de quelques glissades d’eau pour les enfants. On visite néanmoins quelques temples pendant notre séjour.

On se rend aussi en haut de la colline Phu Si où se trouve un stupa doré pour voir la ville d’en haut. Partout en ville, on aime bien croiser sur notre route de nombreux moines et novices dans leur robe safran. Mais une de nos balades préférées sera de longer la rivière Nam Khan, un affluent du Mékong. On adore y emprunter le petit pont de bambou, uniquement présent pendant la saison sèche. Ce sera d’ailleurs l’occasion de prendre un petit en-cas dans un très joli restaurant de l’autre côté, le Dyen Sabai.

Luang Prabang est aussi connu pour son Tak Bat. Comme ailleurs dans le pays, mais ici en quantité plus importante, les moines défilent pieds nus à l’aube pour demander l’aumône. Les fidèles déposent du riz collant et des biscuits dans leur bol à aumône. À la fin de la procession, les enfants pauvres s’installent et les moines leur donnent leur surplus. Malheureusement, il y a énormément de touristes (dont plusieurs très irrespectueux) qui y assistent chaque matin, ce qui rend l’ambiance un peu particulière. Pour notre part, seule Valérie se lèvera à 5h20 du matin pour y assister de loin.

Par ailleurs, on a bien aimé notre visite du Musée d’ethnologie qui nous a permis d’en apprendre davantage sur les nombreuses ethnies vivant au nord du Laos. Nous aurions bien aimé faire un trek pour se rendre dans de petits villages isolés mais il fait vraiment trop chaud et bien franchement avec Camille ce n’est pas possible. Les filles apprécient surtout de pouvoir se déguiser avec des habits traditionnels à la fin de la visite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Luna Prabang possède aussi un agréable marché de nuit où on pris la plupart de nos repas du soir dans de petites échoppes. On a toutefois préféré déambuler dans le marché du matin, plus typique… On y aperçoit des fruits et légumes frais, des offrandes mais aussi des poulets entier (comprendre avec la tête et les pattes), des poissons plus ou moins appétissants entourés de mouches, des grenouilles, insectes, crabes vivants, des animaux morts avec leur fourrure… bref vraiment dépaysant pour les enfants!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un matin, nous avons également pris un bateau sur le Mékong pour nous rendre dans un petit village de potiers. Ce sera l’occasion pour les filles de s’initier à la poterie. Malheureusement, vous ne pourrez pas voir leurs oeuvres car nous n’avons pas de place pour les transporter.

Finalement, notre coup de cour de la semaine revient aux cascades Kuang Si à une trentaine de km de la ville. On partage un tuk-tuk avec d’autres touristes pour s’y rendre. Vraiment, le site est magnifique, avec ses bassins turquoises sur plusieurs niveaux. L’eau y est bien fraîche et on apprécie s’y baigner et même faire quelques sauts. Aussi, on y croise des tonnes de papillons ! En plus , pendant la courte marche du stationnement aux cascades, on traverse un centre qui récupère des ours chassés par les braconniers. On est contents de les observer, surtout les petits qui s’amusent.

 

 

Publié dans Laos | 6 commentaires

Nos derniers jours dans le nord de la Thaïlande

Nous poursuivons notre route vers Chiang Rai. Nous n’y passerons que 2 jours, juste le temps de profiter de son très agréable night market où les petites échoppes de nourriture nous serviront de cantine chaque soir. Nous allons aussi voir le court spectacle sons et lumière sur la Tour de l’Horloge, c’était très joli.

Le lendemain, nous avons réservé une voiture avec chauffeur pour visiter les alentours. N’ayant qu’une journée, ça permet d’optimiser notre temps, c’est moins fatiguant et nettement plus sécuritaire qu’en scooter. En plus, le chauffeur, très gentil, mettra un film d’animation thaï aux filles sur son cellulaire pendant les trajets. Quoi de mieux pour éviter le mal des transports dans les routes de montagnes. Notre premier arrêt sera pour visiter le fameux temple blanc. L’ensemble est vraiment curieux, un peu trop étrange et hétéroclite à notre goût mais c’est tout de même impressionnant. Sur les photos, remarquez le bâtiment doré… il s’agit des toilettes!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On poursuit ensuite notre route vers Mae Salong. Cette zone était autrefois remplie de champs d’opium mais avec le durcissement des règles du gouvernement pour contrer le trafic de drogues, on y trouve maintenant des plantations de thé en espalier. La route est magnifique, tous les tons de vert défilent devant nos yeux. Nous arrêterons aussi sur le chemin à des bassins de sources chaudes où on se trempe les pieds dans une eau très très chaude.

 

Nous faisons aussi une brève halte pour dîner au village, ce qui nous permettra de voir le petit marché pour les touristes rempli de sachets de thé et de fruits séchés provenant des environs. On y rencontre aussi quelques femmes des tribus vivant dans les villages alentour portant des habits traditionnels. On discute brièvement avec elles (sans acheter leur bracelet par contre car franchement on commence à en avoir pas mal) et nous prenons une photo-souvenir…

Voici quelques vues sur les plantations. Pour notre part, on a bien aimé goûté le thé et le café du coin en version traditionnelle chaude, puis en version glacée, bien meilleure avec la chaleur qui fait! On a aussi pu voir les femmes travailler au tri et à l’emballage des feuilles de thé dans une petite usine.

Pour notre dernier jour en Thaïlande du Nord, nous rejoignons Chiang Khong, une petite ville juste au bord du Mékong, de laquelle nous pourrons rejoindre le lendemain le poste frontière pour aller au Laos. On se trouve une charmante guesthouse avec une superbe piscine pour 20$ la nuit (Namkhong Guesthouse et Resort) où on se relaxera tout l’après-midi. Aussi, balade au bord du Mékong en fin de journée avec gymnastique pour Alice (en tout cas elle pourra se vanter d’avoir fait des acrobaties devant toute sorte de paysages cette année!).

Publié dans Thailande | 3 commentaires

Chiang Mai, des temples et une journée éléphantesque!

Nous avons rejoint Chiang Mai avec un train de nuit depuis Bangkok. Nous étions en 2e classe avec couchette et, bien franchement c’était super confortable. Les filles ont bien dormi, le voyage a donc passé à toute vitesse, on est bien loin des trains indiens… Nous passons 4 jours à Chiang Mai, nous visitons bien sûr quelques temples, bon on se limite à 3 sur les plus de 300 que contiennent la ville. Camille commence à saturer des temples… En fait, elle est fatiguée ces temps-ci (sans doute la chaleur et le refus catégorique de faire des siestes de temps en temps), donc elle chigne assez souvent. On limite par conséquent un peu nos visites.

Wat Phra Singh

Wat Chedi Luang (un de nos préférés)

Puis, en dehors de la ville Wat Doi Suthep

Aussi, comme on est arrivé un dimanche, on profite de notre 1ère soirée pour déambuler sur la rue piétonne du Sunday Market. L’ambiance est très agréable, il y a un peu d’instrument et de musique traditionnelle, on dégustera encore de la bonne cuisine de rue (dont des crêpes au Nutella comme dessert pour faire plaisir aux filles… et à leur maman). On achètera également quelques souvenirs pas chers, bref une belle soirée thaïlandaise.

Mais le moment fort de notre séjour ici est sans contredit notre journée au Chang Siam, un centre pour éléphant. Nous avons la chance d’être les seuls touristes à faire la journée entière, donc les gens sur place sont super attentionnés avec nous. Alice a d’ailleurs préparé un power point dans le coin des enfants sur les éléphants en général et notre journée là-bas. Mais, en bref, nous avons passé des moments inoubliables tous ensemble à nourrir les éléphants, à nous balader sur leur dos (c’est vraiment trop haut !) mais surtout à jouer dans la rivière avec eux, à les arroser et les brosser. On a même eu droit à des bisous bien gluants d’un éléphanteau. On a tous adoré notre journée !

Pour notre dernier jour à Chiang Mai, un peu de repos, une bonne session d’école (je vous invite d’ailleurs à aller faire un tour dans le coin des enfants tel que mentionné précédemment pour voir le power point d’Alice et aussi celui de Lili sur la Thaïlande).  Mais surtout une merveilleuse heure de massage pour les 4 filles de la famille : version thaï pour Valérie et version relaxante pour les enfants. C’était possiblement un des meilleurs massages de ma vie, vraiment thérapeutique avec des points de pression d’une force incroyable et des étirements dans tous les sens. Un vrai bonheur pour se remettre d’une balade à dos d’éléphant ! C’est aussi très agréable de pouvoir partager de tels moments avec nos enfants, les 4 ensemble à nous faire masser côte à côte en même temps. Pour ceux qui se demandent, Jean-Marc, n’aimant pas trop les massages, se baladait en ville pendant ce temps.

 

Publié dans Thailande | 6 commentaires

Bangkok

Nous débutons notre séjour en Thaïlande par 4 jours à Bangkok. Cette fois nous choisissons de loger dans la zone des backpackers Khao San Road, parce que les hébergements y sont vraiment abordables et il y a énormément de petits kiosques qui vendent de la « bouffe de rue ». Aussi, les transports vers les principaux lieux que l’on souhaite visiter sont tout près. Tout de suite, nous retombons sous le charme de l’Asie, nous adorons toute cette animation dans les rues. En plus, la nourriture y est succulente, tout est bien organisé pour les touristes et les gens sont super gentils avec les filles. En fait, ça semble être surtout Alice qui attire les Thaïlandais avec ses cheveux roux et ses jolis yeux bleus. Tout comme notre voyage au Vietnam il y a 7 ans, les filles sont encore une fois une formidable façon d’entrer en contact avec la population locale. Même les policiers et les gardes viennent nous voir ! Par ailleurs, nous sommes vraiment surpris par l’organisation générale ici, surtout en ce qui concerne la circulation, on est très très loin de Hanoi ou Saigon.

N’ayant que quelques jours sur place, nous nous limitons aux attractions principales. Nous prenons le bateau public sur le Chao Phraya le premier jour en direction du Wat Phra Kaeo et du Grand Palais. Nous y arrivons très tôt le matin mais malgré tout, la chaleur est accablante et il y a vraiment trop de monde. On explore quand même l’endroit un bon moment et on se laisse éblouir par tout ce bling bling. On doit avouer que l’ensemble est tout de même impressionnant.

On marche ensuite jusqu’au Wat Pho, où se trouve un long Bouddha couché de 46m de long. L’ensemble du site est beaucoup plus agréable à visiter, moins de monde, de jolis arbustes et un temple bien vivant avec des moines qui vivent sur place.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au retour, comme le quai pour le bateau est en réparation nous devons d’abord traverser le fleuve avant de reprendre un autre bateau, ce qui nous permet de voir brièvement le Wat Arun.

Le lendemain, on passe un moment très agréable à la Maison de Jim Thompson, il s’agit d’un architecte américain qui s’est établi à Bangkok et y a relancé le commerce de la soie. Nous ferons la visite guidée en français qui nous en apprend beaucoup sur les maisons thaïes traditionnelles en teck. Il y a aussi un joli jardin autour. Au moment de notre départ, la dame du vestiaire fabrique une tonne d’animaux en origami pour les filles, en 3 exemplaires bien sûr, et écrit même leur nom en thaï. Elles sont bien sûr ravies ! On se rend ensuite au MBK Center, un grand centre d’achat parce que plusieurs de nos vêtements/ maillots de bain commencent à souffrir du voyage. Mais bien franchement, on a vraiment beaucoup de mal avec toutes ces échoppes et ces boutiques, nous ne sommes vraiment pas des fans de magasinage dans la famille alors on file vite à l’abri dans notre chambre d’hostel…

Pour nos 2 derniers jours, nous déambulerons doucement dans les petits magasins du Chinatown (où il n’y a pratiquement pas de touristes, ouf ça fait du bien, on trouvera même des maillots pour les filles). On file ensuite vers le quartier indien où on se régale à un petit restaurant. On utilise pour la 1ère fois de notre voyage un tuk tuk pour s’y rendre, Camille est super contente. Puis, le samedi on se rend au Chatuchak Market avec le bus local, qui est possiblement un des plus grands marchés au monde. On y trouve absolument de tout mais encore faut-il savoir où chercher, il y a une trentaine de sections. Cependant, il nous a semblé être davantage destiné aux touristes qu’aux locaux, ce qui nous a un peu déçus.

On a aussi profité de notre arrivée en Thaïlande pour tester les fish spa, de grands bassins où l’on se trempe les pieds en essayant de tolérer le chatouillement de dizaines de petits poissons qui viennent manger nos peaux mortes. On ne peut pas dire qu’on se soit vraiment relaxées, on a même trouvé la sensation limite désagréable mais on a bien rigolé !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publié dans Thailande | 2 commentaires